Démystifier les mythes sur les chaudières à granules de bois

De quoi sont faites les granules de bois ?


Les granules de bois sont de petites particules organiques de forme cylindrique composées de matière de biomasse compressée. Les granules peuvent être fabriqués à partir d'un large éventail de déchets de biomasse : déchets et coproduits industriels, déchets alimentaires, résidus agricoles, cultures énergétiques, sciure et copeaux de bois. Les granules de bois sont le type de combustible le plus courant actuellement disponible sur le marché et sont généralement fabriqués à partir de sciure de bois et d'autres sous-produits industriels associés provenant du sciage du bois, de la fabrication de produits en bois et de la construction.

Les chaudières à granules de bois peuvent être utilisées à des fins commerciales, mais sont très couramment utilisées comme chaudières à biomasse domestiques.


Briser les mythes sur les chaudières à granules de bois


Lorsque l'on discute du bien-fondé de l'utilisation des granules de bois comme source de chauffage pour les chaudières à biomasse, certaines des questions posées sont plus courantes que d'autres. Les chaudières à granules de bois présentent de nombreux avantages, mais comme c'est toujours le cas avec les produits relativement nouveaux qui arrivent sur le marché, les chaudières à Granules de bois et à biomasse n'ont pas été exemptées d'un certain nombre d'idées fausses sur la façon dont ces chaudières devraient être utilisées. Nous avons donc décidé de sélectionner les 9 mythes les plus populaires sur les granules de bois et de révéler ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas.


Mythe 1 : 


"Une poignée de granules suffit à faire fonctionner une chaudière biomasse pendant la journée, pour chauffer une maison à plusieurs étages."

Contrairement au combustible nucléaire, les granules de bois ne partagent pas des capacités énergétiques similaires, pour dire les choses simplement. On peut dire, grossièrement, que le pouvoir calorifique de 1 kg de granules est d'environ 5 kWh, ce qui pourrait suffire à chauffer une pièce de 50 mètres carrés pendant une heure. Ainsi, pour faire fonctionner une chaudière à granules de bois pendant toute la journée, il faudra utiliser de 10 à 15 kilos de granules, ce qui est loin d'être une poignée de granules.


Mythe 2 : 


"Les granules brûlent mieux que les bûches de bois ordinaires. Par conséquent, les granules de bois peuvent contenir certains additifs chimiques afin d'entretenir la combustion, et ne représentent donc pas le combustible le plus écologique."

Parmi les combustibles solides actuellement disponibles sur le marché, les granules de bois sont l'un des plus écologiques. Cependant, il existe des normes et des directives spécifiques (notamment pour les fabricants suédois de granules) qui autorisent l'utilisation de composants chimiques pour coller les résidus de bois, la plupart des producteurs de granules n'ajoutent aucun liant ou autre substance améliorant la combustion. La liaison se produit sous une pression considérable, notamment en raison des propriétés de liaison de la lignine dont sont constitués les copeaux de bois. En outre, il convient de mentionner que les meilleurs taux de combustion des granules de bois sont dus à leurs caractéristiques de haute densité et de faible humidité.


Mythe 3 :


"Les granules de bois peuvent être stockés n'importe où et aussi longtemps qu'on le souhaite".

Il n'y a aucun doute sur le fait que les granules de bois peuvent être stockés pendant de longues périodes, mais savoir si l'on pourra les utiliser ensuite, c'est déjà une autre question. Les granules de bois sont très sensibles aux changements de température et, comme une éponge, peuvent facilement absorber une quantité importante d'humidité. S'ils sont stockés à l'extérieur pendant un certain temps, les granules auront tendance à absorber l'humidité de l'air, tandis que s'ils sont stockés dans des environnements où les changements de température sont fréquents (par exemple dans des garages non chauffés), les granules peuvent absorber l'humidité des murs et du plafond, des endroits où se forme généralement la condensation. Un stockage inapproprié des granules diminue considérablement leur valeur calorifique, ce qui les rend moins efficaces. Il est donc important de s'assurer que les granules soient stockés dans un endroit sec, de préférence à l'intérieur.


Mythe 4 :


"Les granules entassés dans un amas vont commencer à sentir le renfermé et à pourrir tôt ou tard".

Malgré le fait que les granules soient fabriqués à partir de sous-produits de la transformation du bois, le processus de fabrication exclut la présence de moisissures ou de pourriture. Très probablement, l'apparition de moisissures est due à des conditions de stockage inappropriées décrites dans les lignes ci-dessus.


Mythe 5 :


"Les granules de texture blanche sont meilleurs que les granules gris".

Cela pourrait s'avérer l'une des idées fausses les plus populaires sur les granules de bois. La couleur et l'odeur des granules n'ont rien à voir avec leur qualité. Vous ne pourrez savoir si vous avez obtenu un produit de qualité supérieure ou inférieure qu'après avoir brûlé les granules. Néanmoins, lors de l'achat de quantités importantes de granules de bois, il est conseillé de vérifier l'éclat des granules, si les granules contiennent des fissures, si les granules ne se réduisent pas en poussière si on les frotte légèrement, et si la longueur de ceux-ci n'est pas inférieure à 7-8 mm.


Mythe 6 :


"Les granules peuvent également être utilisés dans une chaudière ou un poêle conventionnel".

Les granules brûleront évidemment dans une chaudière ou un poêle conventionnel, qui permet l'utilisation de différents combustibles de chauffage. Néanmoins, dans une chaudière à biomasse, les granules brûlent à une température constante et régulière qui est maintenue par une injection d'air contrôlée dans la chambre de combustion, ce qui fait que les granules brûlent à une vitesse modérée.

Un four ordinaire n'offrirait pas les mêmes capacités de réglage du débit d'air que dans une chaudière à granules de bois. Par conséquent, si une quantité importante d'air est poussée dans le four, les granules brûleront plus rapidement et certains d'entre eux finiront par être entraînés dans la cheminée en raison du tirage naturel de l'air. De plus, la petite taille des granules les fera glisser à travers la grille du four jusque dans le tiroir à cendres.


Mythe 7 :


"Il n'est pas nécessaire de nettoyer constamment la chaudière à granules de bois".

Même en utilisant des granules de haute qualité en bois massif (dont la teneur en cendres ne constitue pas moins de 0,5%), vous vous retrouverez avec environ 5 kilogrammes de cendres après avoir brûlé une tonne de granules de bois. Par conséquent, le tiroir à cendres de la chaudière devra être nettoyé périodiquement. La même règle s'applique aux éléments de l'échangeur de chaleur de la chaudière.


Mythe 8 :


"La chaudière à granules de bois est difficile à régler".

Selon le modèle de la chaudière, la seule chose dont vous aurez à vous soucier sera de régler la température du liquide de refroidissement, après quoi la chaudière elle-même ajustera les paramètres nécessaires, comme le volume et la vitesse de l'air.


Mythe 9 :


"La fabrication de granules de bois pourrait s'arrêter bientôt".

Même si cela se produit, ce sera très probablement après que l'industrie forestière aura cessé de couper des arbres. Cependant, étant donné le nombre d'usines de transformation du bois et de production de granules de bois récemment construites, ainsi que le potentiel d'exportation de granules, il y a peu d'indices qui laissent penser à un arrêt possible de la fabrication de granules dans un avenir proche.




Contactez nos experts !

Questions fréquentes

Vous aimez nos conseils ? Partagez-les avec vos proches

D'autres conseils de nos équipes

whatsapp
cookies-image

We use cookies to make your experience better.